Navigation bar
  Home Start Previous page
 79 of 113 
Next page End 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84  

Vertou et Trentemoult
On sait déjà que les liens familiaux et professionnels tissés entre les familles de navigateurs de Trentemoult et de Vertou étaient nombreux.
(Les spécialistes de l'histoire de Rezé nous pardonneront de dire Trentemoult pour désigner de façon globale les quatre villages de marins de Rezé:
Trentemoult, Norkiouse, La Basse Ile, La Haute Ile situés sur les deux îles de Trentemoult et des Chevaliers, lesquelles primitivement séparées ont
été réunies en une seule île, dite Ile de Rezé longue d’environ 3500m et large de 500m, séparée de la terre ferme par le Seil qui était le cours terminal
de la Sèvre nantaise avant l'intervention de St Félix . 
Rezé est aujourd’hui une importante commune de l'agglomération nantaise au sud de la Loire. Dans les années 1950, la commune de Vertou restée
rurale et catholique au milieu de ses prairies et de ses vignobles, semblait aux antipodes de Rezé, banlieue urbaine et socialiste. Mais au XIXème elles
étaient sociologiquement comparables, majoritairement rurales, limitrophes sur une longue distance, bordées toutes deux par la Sèvre. Elles avaient
chacune leurs villages de populations non agricoles isolés du reste de la commune. Ce n’est qu’en 1848 qu’un premier pont de bois relie le village du
Chêne au bourg de Vertou et qu’un pont relie l’Ile de Rezé au bourg de Rezé.
Rappelons que la commune des Sorinières n'a été créée qu'au milieu du XIXème, prélevée au nord sur la vaste commune de Vertou. Avant la
création "artificielle" de cette commune Rezé n'était bordé que par deux communes, Vertou au sud et Bouguenais à l'ouest. De ce fait des liens de
toute sorte existaient entre vertaviens et rezéens, ce que confirme la visite du cimetière St Pierre de Rezé où on retrouve de nombreux patronymes
communs à Vertou : Thébaudeau, Priou, Peneau, Dejoie, Farineau, Bureau, et particulièrement ceux de notre généalogie familiale : Ertaud, Fruneau,
Agaisse, Aubin, Heurtin, Lancelot, Bessac. 
              Tombe de Stylitte et Adrien Ertaud
Previous page Top Next page