Navigation bar
  Home Start Previous page
 7 of 113 
Next page End 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12  

séparent le plus âgé, Jean du plus jeune Théodore. Ils naviguent sur les mêmes types de navires marchands ou militaires. Ils s’écrivent très souvent. Ils sont comme
les cinq doigts d’une même main.
Jean 1823-1901 Cap au Cab
Auguste 1830-1863 Cap au LC, disparu en mer à 33 ans
Pierre : 1825-1906 Cap au LC 
Théodore 1830-1856  Cap au LC, décédé au Chêne à 25 ans.
Pierre Bureau 1828-1854, disparu en mer à 26 ans
Pierre Bureau, le fils
Une lettre retrouvée a permis d’élucider les circonstances de la disparition de Pierre Bureau le fils de Marie disparu en mer à la suite d’un accident de type
cardio-pulmonaire. Il a vraisemblablement été inhumé à Ste Hélène au retour d’un voyage aux Indes du trois-mâts nantais Argo, dont le Capitaine Gendron écrit à la
mère de Pierre la lettre suivante.
Paimboeuf, le 4 Juillet 1854
Madame Bureau
Je vous écris pour vous apprendre le décès de votre bon fils que j’aimais comme un frère. Mais avec tout le soin que j’ai pris pour lui pourtant  je n’ai pas pu le
racheter de la mort. Il est tombé d’un coup de sang. Je lui ai mis les sangsues mais il n’a pas eu signe de vie. Je l’ai gardé dans sa chambre pendant quatre jours. Il y
a toujours eu un homme à la garder jusqu’au moment que nous sommes arrivés à Ste Hélène. Je l’ai fait servir comme un frère. Ca m’a coûté beaucoup d’argent mais
il le mérite bien. J’ai payé sa place où il est enterré. J’espère que vous ne me ferez pas de reproches. Je vous enverrai les reçus. Ainsi ma bonne dame consolez-vous
et vivez pour votre bon fils qui vous reste. Il m’a très souvent parlé de son frère que je n’ai pas l’honneur de connaître.
Madame je remets le compte à jour à M. Haetjens afin qu’il puisse en traiter le montant. Il vous remettra également l’inventaire des effets de votre fils.
J’ai pu obtenir de vous les faire expédier de suite par un de mes amis, le Capitaine Moyon, qui commande le brick de Nantes L’Adélie. Il s’en est chargé sans aucun
frais, quant aux appointements vous les recevrez de la Caisse des Invalides qui les expédiera de suite.
Recevez mes salutations respectueuses.
A.Gendron 
On connaît par ce décompte quel était son habillement au moment de son décès :
“Doit M. Pierre Bureau à Gendron, Capitaine du Navire l’Argo
Previous page Top Next page