Navigation bar
  Home Start Previous page
 45 of 113 
Next page End 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50  

                                                                Maquette du croiseur Duquesne au Musée de la Marine
Il n’a alors que 46 ans et est promis sans hésitation aux plus hautes fonctions dans le corps prestigieux des Ingénieurs mécaniciens de la Marine Nationale.
Mais curieusement il décide de faire valoir ses droits à la retraite et pantoufle pour entrer à la Direction Technique des Messageries Maritimes, à Marseille. Il
n’y exercera ses talents que pendant six ans puisqu’il décède en Juin 1934.
Sa dernière notation sera celle des Messageries Maritimes en Août 1933 (au titre de la réserve) un an avant sa disparition : “ Excellent Ingénieur possède
des connaissances techniques de tout premier ordre, extrêmement intelligent, très consciencieux “.
Avec ce que l’on sait désormais, les derniers hommages prononcés lors de ses obsèques par l’Ingénieur Mécanicien Général Gérard ne sont pas seulement de
circonstance : “ … Tous ceux qui l’ont approché, ses Chefs, ses Amis et tous ceux qui furent sous ses ordres sont unanimes à reconnaître ses qualités… J’ai pu
l’apprécier, toujours de bonne humeur, modeste malgré son grand savoir, plein d’allant, aimant son métier, il se donnait de tout cœur à sa tâche, et prenait plaisir à
instruire nos jeunes camarades …“.  Et celle du Président des Gadzarts : “ Intelligence d’élite, travailleur exceptionnel, Gicquel entra à l’Ecole d’Angers comme
major de sa promotion. Il sut dans ce milieu d’émulation ardente, de compétition sévère se maintenir toujours aux tous premiers rangs. Il y conquit pour toujours
l’admiration de ses camarades d’études … Entré dans la Marine Nationale, rapidement parvenu au grade d’Officier Mécanicien, puis professeur à l’Ecole Navale, il
sut en toutes circonstances forcer la haute estime qu’imposaient à tous ses qualités incomparables de technicien émérite. “
Deux vies exemplaires de navigateurs vertaviens, tous deux originaires du Chêne mais aux destins bien différents : Jean Bureau s’est illustré dans la marine à
voile artisanale et deux générations plus tard Célestin Gicquel s’est fait remarquer dans la marine mécanicienne. Que de changements en deux générations ! 
Previous page Top Next page