Navigation bar
  Home Start Previous page
 44 of 113 
Next page End 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49  

fait particulièrement apprécier de tous comme professeur à l’Ecole. Il rendra partout les meilleurs services. Je serai heureux de lui donner un embarquement au
choix à bord d’un des Croiseurs en montage, où comme partout il montrera toute sa mesure !“.
                                                Etat-Major du Duquesne – au centre le Cdt Bramand du Boucheron - Assis à droite Célestin Gicquel
Il est en effet nommé responsable du montage, de la mise au point et des essais de l’appareil propulsif du Duquesne avec ses puissantes turbines.
En Mai 1927 c’est au tour du Capitaine de Vaisseau Bramand du Boucheron, Commandant du Duquesne de s’exprimer : “ Suit avec la plus grande attention
le montage des appareils du Service machines du Duquesne et fait preuve de remarquables qualités d’initiative, de jugement et de compétence“. Puis en
Mai 1928 c’est le commentaire du Contre-amiral Morris Major Général de la Préfecture maritime de Brest qui renchérit : “ Officier supérieur d’élite.
Dirige son personnel avec autorité et compétence. Connaissant admirablement son métier. Ayant beaucoup d’autorité sur le personnel. Fait honneur à son
Corps. Mérite d’accéder aux grades les plus élevés“.
Lors de ses  1928 le  Duquesne » dépasse d’un demi nœud la vitesse  contractuelle nominale de 34 nœuds fabuleuse pour l’époque. Aucun de ses sister-
ships n’atteindra les mêmes performances. Une réussite qui sera honorée par un Témoignage de Satisfaction émanant du Ministre de la Marine (publié au
Journal Officiel du 11&12 Février 1929) : “ pour avoir par son jugement pondéré et sûr, ses remarquables connaissances professionnelles, son activité
inlassable et réfléchie, son esprit méthodique et clairvoyant, rendu les plus grands services pendant le montage et les essais et dans l’organisation du
service Machines du Duquesne. »
Previous page Top Next page