Navigation bar
  Home Start Previous page
 39 of 113 
Next page End 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44  

A ce propos, ouvrons une parenthèse :en consultant les registres de l’Inscription Maritime on retrouve la trace de nombreux Capitaines au Cabotage nés à
Vertou mais domiciliés à Nantes, Rezé ou Bouguenais. Peu de capitaines vertaviens ont continué à résider à Vertou, ce qui rend plus méritoire la résistance de Jean
Bureau accroché comme on le sait à son Vertou. 
Pierre Bureau a fort bien réussi, en dépit ou grâce à sa réputation qu’il a acquise d’être un homme difficile et exigeant. Retiré à Bouguenais et très pointilleux
sur l’horaire il sortait rituellement sur sa terrasse avec sa longue-vue pour vérifier l’heure sur l’horloge du clocher de Ste Croix, de l’autre côté de la Loire. C’est au
cours de ce rituel qu’il prend froid et meurt d’une fluxion de poitrine comme on disait alors. Il est enterré en compagnie de son épouse et d’une partie de sa
descendance dans le cimetière de Rezé. 
Capitaine Armateur il a fait construire pour son compte le brick “Le Phoebus“ (AD 3P 530) lancé le 18/05/1857 à Chantenay par le chantier Sevestre. 
Déclaré comme brick, il pourra plus tard être gréé en 3 mâts pour naviguer dans l’Océan Indien :
Longueur = 27,46 ; Largeur = 6,94 ; Creux = 4,38 ; Jauge = 219 Tx 
Doublage cuivre jaune - Arrière rectangulaire
Naufragé le 7/07/1871 à Lagos (Nigeria). 
Intéressés au départ : Pierre Bureau (473p) - Garaud, Négociant ( 188p) - Sevestre, Constructeur (187p) .
Pierre et Hortense ont eu quatre filles : Hortense, Marie-Laure, Augustine et Jeanne et un fils Pierre qui ne sera pas capitaine. Il épousera la fille de M.
Sevestre, patron du Chantier qui a construit le Phoebus, et par ailleurs le dernier maire de Chantenay avant sa fusion avec Nantes.). Jeanne Bureau épouse un
Capitaine au Long Cours, Charles-Edouard Dolu, originaire du Havre qui a commandé pendant quatre voyages le “Belem“. Ils auront une nombreuse descendance.
Augustine épouse Stanislas Simon un Inspecteur de l’Instruction publique. Hortense Bureau épouse Augustin Lancelot, un petit cousin de la mère de Hortense,
Capitaine au Long Cours de Trentemoult reconverti dans le négoce des denrées coloniales – plus précisément le café de Haïti- où il réussira mieux que bien. 
Marie-Laure la deuxième fille de Pierre Bureau épouse Aristide Briand, un Capitaine au Long Cours de Trentemoult fils de Eugène Briand, Capitaine au Long
Cours et Armateur de plusieurs navires. Alors qu’il navigue il apprend que son frère et sa sœur viennent d’être emportés par la fièvre typhoïde. Il décide alors de ne
plus naviguer pour rester auprès de sa mère durement affectée par ce double deuil et il se reconvertit lui aussi dans le négoce. Son fils Paul Briand qui continue
dans la même voie épouse Marthe Lancelot, une cousine germaine, fille de Augustin Lancelot et de Hortense Bureau. Les trois enfants de Paul Briand habitent
encore dans leur maison familiale à Trentemoult. Paul Briand et sa fille Suzanne ont passé plusieurs années à reconstituer la généalogie de leur famille emblématique
de ces lignées de navigateurs de Trentemoult et Vertou.
Jean Bureau, Maire de Vertou
Après avoir mis sac à terre après une carrière bien remplie il ne restera pas inactif pour autant car il devient Conseiller municipal puis Maire de Vertou en
1881 succédant à Alphonse Tertrais, l'industriel bien connu du quartier de Beautour, Inventeur de la conserve moderne. Diminué par une douloureuse maladie il sera
contraint de démissionner en Mars 1885 et lui succèdera alors Henri Delahaye, héritier du réputé imprimeur nantais Charpentier, le généreux mécène qui a financé
la construction de l'Hôpital de Vertou.
Pendant le mandat de Jean Bureau la Commune de Vertou vivra plusieurs évènements notables : l’achèvement de la construction de la nef de l’Eglise,
l’ouverture du nouveau cimetière (?), l’implantation du premier bureau de Poste télégraphique de la commune, et non sans quelques remous l’ouverture de la première
école publique de filles.
Previous page Top Next page