Navigation bar
  Home Start Previous page
 21 of 113 
Next page End 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26  

L'âge d'or de la Marine Nantaise
    Fig 1 – Vue aérienne de Nantes et Trentemoult (en bas à droite)
                                                                       Vue du Port de Nantes et de Trentemoult en bas à droite
Au XVIème une première mondialisation a été initiée à la fois par le capitalisme marchand et les progrès des techniques de navigation à l'origine des
grandes découvertes. Une deuxième mondialisation s'impose entre 1830 et 1880 grâce aux (ou de la faute des disent certains) progrès de la science, de l'industrie,
des transports, de l'agriculture, de la médecine, grâce à la fin des conflits européens, grâce à l'émergence de la démocratie libérale. Elle entraîne une
extraordinaire croissance démographique et économique et bouleverse la face du monde. De nouveaux continents vont être explorés, peuplés, exploités. De
nouvelles routes commerciales vont s'ouvrir. L'Europe va devenir un vaste espace économique et va étendre sa domination sur le monde. Entre 1840 et 1914 le
commerce mondial sera multiplié par 7 suscitant d'énormes besoins de transports maritimes et fluviaux et ferroviaires.
L'âge d'or de la marine à voiles européenne, française et nantaise se situe dans cette fenêtre d'une cinquantaine d'années (1830-1880) pendant lesquelles
les besoins de transports maritimes sont à la fois très importants et ne peuvent être assurés que par des navires à voiles juste avant que le chemin de fer et les
navires à vapeur ne les détrônent. Comme l'écrit Jean Meissonnier en Introduction d'un ouvrage intitulé "L'âge d'or de la Marine à Voiles " :
" Il est assez paradoxal de constater que l'âge d'or de la voile fut presque immédiatement suivi de son déclin. Les mers ne furent jamais parcourues par
autant de voiliers que durant les années qui précèdent et voient la disparition de la voile. Cet âge d'or atteint son apogée dans la première moitié du XIXème, pour
Previous page Top Next page