Navigation bar
  Home Start Previous page
 20 of 113 
Next page End 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25  

colonies ou presque et les quarante années de retard pris par son commerce et sa marine entre 1790 et 1830 laisseront le champ mondial libre pour l'Angleterre qui
deviendra pour longtemps la première puissance mondiale.
Pierre Bureau – 2ème épisode
Immédiatement après la fin des hostilités entre l’Angleterre et la France de Napoléon et  l’activité maritime reprend à Nantes, en particulier avec une
“filière de la morue” créée à l’initiative d’Acadiens chassés du Canada et revenus ré-émigrer en Bretagne  au terme de leur “grand chambardement”, à Lorient, à
Belle-Ile, dans la presqu’île guérandaise et en région nantaise. D’autres qui s’obstinent à s’accrocher contre vents et marées à ces terres inhospitalières d’Amérique
s’installent à St Pierre et Miquelon. Ces Acadiens sont idéalement qualifiés pour exploiter la filière de la ^pêche à la morue. Ils trouvaient à Lorient et à Nantes des
navires, des marins et…des débouchés pour leur morue. Ils trouvaient dans la presqu’île guérandaise le sel indispensable à la conservation de la morue.  J’ai trouvé
sur Internet tous les renseignements correspondants. Où on voit que sur les mêmes navires se côtoyaient des marins originaires d’Acadie, de Vertou et de
Trentemoult.  
C’est ainsi que j’ai découvert que Pierre Bureau, l’auteur de la lettre cité au début de cette histoire était en fait un “marin-pêcheur” de morue ! L’Adélaide, à
bord duquel il écrit sa lettre en Août 1822 est un brick de 124 tx, construit à Lorient en 1816 pour le compte de Mme Vve Le Floch et Fils de Lorient. Il a été
revendu à un armateur nantais JB Coüy. Le rôle du voyage de 1822 auquel participe Pierre Bureau n’est pas repris dans cette enquête, mais le précédent, celui de
l’année 1821, y figure. On y apprend que le navire parti de Nantes le 16 Avril  est revenu à Mindin le 27 Décembre de la même année. Son état-major est acadien (2
Chiasson et un Sire) et est domicilié dans la région de Lorient. 
“La Caroline” citée dans la même lettre est un autre brick morutier de 113 tx construit à Nantes en 1816, pour le compte du même JB Coüy. Pour le voyage
de 1818 est embarqué comme 1
er
Lieutenant Auguste Marie Bureau né en 1790, un autre marin de Vertou. Quant au Brick “Le Superbe” cité dans la lettre il a été
construit à St Malo et se consacre au même trafic.
Previous page Top Next page