Navigation bar
  Home Start Previous page
 12 of 113 
Next page End 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17  

pêche ...et le commerce. 
               Le sud de la Loire et donc le port de Rezé désigné alors Ratatium, appartenait aux Pictons. On dit que ceux-ci auraient aidé Brutus le chef romain à
construire sa flotte et lui auraient fourni des hommes. (on imagine que les riches Vénètes étaient enviés et jalousés par leurs voisins!). La flotte romaine a dû être
construite dans l'estuaire de la Loire d'où elle n'avait qu'à se laisser pousser par le flot du fleuve pour arriver en rang de bataille face aux "Iles des Vénètes ". Il
très vraisemblable que cette bataille navale se soit déroulée devant La Baule/Pornichet. (Source : Commentaires des Guerres des Gaules, de E. Benoist- Ed
Hachette 1923 et Revue Acoram Marine N° 129 – Oct 1985).
César en revanche ne parle jamais des Namnètes qui occupaient le nord actuel de la Loire-Atlantique, à l'exception de la presqu'île guérandaise qui était
Vénète. Mais à l'époque gallo-romaine Nantes devenue une cité gallo-romaine aussi importante que Lutèce ou Rouen avec ses 13000 habitants. La Ville occupe alors
ce qui est resté son cœur médiéval, à l'intérieur d'un triangle formé par la Loire et l’embouchure de l’Erdre, qui correspond au quartier Ste Croix actuel.
Les négociants nantais
Pendant plus de deux mille ans Nantes a été une grande Cité marchande à l'égal des cités portuaires d'Europe du Nord et de Méditerranée. Ce sont les
négociants de Nantes qui ont été les véritables moteurs de sa prospérité et non pas comme on le pense généralement ses armateurs, ses capitaines ou son port..De
tous temps ce sont ses négociants qui ont fait la prospérité de Nantes. En effet la circulation des marchandises ne se fait pas toute seule. Il faut un organisateur
qui se charge de toutes les complexes opérations indispensables pour amener la marchandise d'un producteur à un lointain utilisateur: contrat de vente, définition
des termes de livraison, transport terrestre, manutention, transport maritime, contrôle de qualité, assurances, terme de paiement, couverture financière etc.
L'armateur ne fournit que le transport maritime qui n'est qu'un (petit) maillon de l'opération de négoce. Le Capitaine est le représentant de l'armateur à bord du
navire et sa responsabilité est de conduire à bon port le navire, l'équipage…et la marchandise qui lui a été confiée par le négociant. Pour prendre un exemple
contemporain la France ne serait pas aujourd'hui un grand pays exportateur de sucre sans ses grands négociants sucriers.
Le négociant qui brasse des sommes importantes assorties de risques non moins considérables peut s'il est très habile s'enrichir vite et beaucoup. Mais il
peut se ruiner tout aussi vite. On parle toujours des premiers, on ne parle jamais des seconds. Ce qui peut donner vu de loin l’illusion que c’est un métier facile. Le
négoce est un art subtil plus qu’un métier et ne peut réussir qu'à des personnalités hors du commun qui très souvent pour Nantes sont venues de l'extérieur :
hollandais, irlandais, huguenots, espagnols, portugais, juifs, parisiens.  
Au XVIIIème le négoce nantais particulièrement florissant était constitué d'un groupe de deux cents cinquante négociants, dont une cinquantaine
d'envergure. Des liens multiples les unissaient, professionnels, familiaux et financiers. Ils logeaient à la ville dans leurs hôtels particuliers et à la campagne dans des
"folies" toujours construites à proximité d'une rivière,Erdre, Sèvre ou Maine, Ces négociants étaient des locomotives économiques pour les productions locales et
régionales qu'ils encourageaient pour équilibrer ou alimenter leur commerce. C'est le cas des productions textiles bretonnes et de l’économie bretonne en général
qui a été tirée pendant des siècles par le négoce nantais.
Nantes grande cité mérovingienne
Contrairement à l'idée communément répandue l'Europe n'est pas retombée dans la sauvagerie et la barbarie pendant plusieurs siècles après la date
officielle de la fin de l'empire romain en 492. C'est l'Eglise avec ses évêques et ses moines qui a assuré la relève tant au plan matériel et administratif qu'au plan
intellectuel. Mais pas au plan militaire, contrairement à l'Islam. Et c'était là le hic ! Sans la protection de l'armée romaine l'Europe était une proie facile pour des
peuplades venant de loin rarement animées de bonnes intentions. Les Bretons chassés de (Grande)-Bretagne par les saxons et les normands s'installent en
Armorique. Les Francs s'implantent en France et investissent le Pays nantais (Roland de Roncevaux en fut le Chef). L'Eglise se substitue malgré elle à
Previous page Top Next page